Kaye Blevgad / Twitter

OKLM, New York a volontairement inondé son métro

La Metropolitan Transport Authority a "floodé" une station pour tester ses équipements anti-inondation.

Mercredi 20 novembre, les New-Yorkais ont eu la surprise de voir l’entrée de la station de métro de Broadway complètement inondée. Mais, comme l’a révélé The Verge, l’inondation avait été provoquée par la Metropolitain Transit Authority (MTA), l’organisme qui gère les transports dans la Grande Pomme. Le but de la manœuvre : tester des équipements destinés à affronter les conséquences du changement climatique dans la ville.

Une New-Yorkaise, repérée par The Verge, a interpellé la MTA sur Twitter lorsqu’elle a vu la bouche de métro totalement submergée. Les employés de la MTA n’ont pas manqué d’humour dans leur réponse, en affirmant qu’ils "passaient en mode sous-marin".

Publicité

Publicité

"MTA, expliquez-vous"

Publicité

"Nous testons de nouvelles portes amovibles, qui serviront de barrières anti-inondation nous permettant de fermer complètement l’entrée du métro. Nous avons effectué ces tests pendant quatre heures pour être sûrs qu’elles fonctionnent, et c’était le cas !"

Porte géante contre pluies torrentielles

Dans l’éventualité d’un véritable désastre, les bouches de métro ont été équipées de "flex gates", des portes amovibles en Kevlar pouvant endiguer des inondations allant jusqu’à 4 mètres de hauteur. Elles peuvent être installées par une seule personne en à peine quelques minutes.

Publicité

Depuis longtemps, les scientifiques font des estimations sur les conséquences dramatiques qu’aura le changement climatique sur nos villes. On craint d’ores et déjà le pire avec l’augmentation du nombre d’inondations, des tempêtes plus fréquentes et la hausse du niveau des eaux.

New York ne fait pas exception. En 2012, le passage de l’ouragan Sandy avait causé des inondations dans de nombreux couloirs de métro de la ville. Ce système de super-porte n’est pas la première mesure adoptée par la MTA. Plus de 3 000 équipements, comme des portes semblables à celles des sous-marins, avaient été installés dans 3 500 endroits potentiellement à risques en cas de tempête.

Par Victoria Beurnez, publié le 29/11/2019

Copié

Pour vous :